Assurance emprunteur : choisissez le meilleur

L'assurance emprunteur est inévitable lors d'un achat immobilier. Les banques veulent s'assurer que le crédit immobilier leur sera pleinement remboursé, peu importe l'état de l'emprunteur. Pour cela, il faut assurer son crédit, en souscrivant à une assurance emprunteur. Le coût du crédit se voit donc légèrement rehausser. Comment palier à une trop forte augmentation ?

Assurance emprunteur : choisissez le meilleur

Comment choisir son assurance emprunteur ?

Le premier facteur pour choisir son assurance emprunteur est le taux de remboursement. Ces taux peuvent facilement varier du simple au double d'un établissement financier à un autre, les banques essayant de faire signer ces contrats directement avec celui du crédit.

Les banques émettrices de crédit proposent ainsi des taux d'assurance emprunteur 2 à 3 fois plus élevés que les délégations d'assurance emprunteur qui se sont spécialisés dans ce domaine précis. Il est donc préférable de passer par ces délégations d'assurance emprunteur, c'est-à-dire les assureurs autres que la banque émettrice de crédit, afin de bénéficier d'un taux d'assurance emprunteur plus favorable et donc moins onéreux sur le remboursement total du crédit.

Quelles garanties pour l'assurance emprunteur ?

Il existe deux types de garanties auxquelles il faudra faire attention : Les garanties de base qui sont presque nécessaires à toute souscription de crédit et les garanties spécifiques qui constituent généralement une sécurité pour des personnes exercant des emplois spécifiques.

Parmi les garanties de base, on retrouve la garantie perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA), la garantie invalidité partielle permanente (IPP), la garantie invalidité permanente et totale (IPT), la garantie incapacité temporaire et totale de travail (ITT) mais aussi la garantie chômage et décès. Ces garanties couvrent ainsi l'emprunteur lors de maladies graves ou d'accident, lui assurance ainsi des aides conséquentes pour rembourser son crédit immobilier. Les mensualités seront en effet prises en charge par les assurances et seront versées directement à la banque.

Dans les cas les plus graves, la compagnie d'assurance emprunteur devra rembourser le reste dû du crédit à la banque (exemple : en cas de décès, en cas d'invalidité supérieur à 66% sans possibilité d'amélioration de santé, etc.). Dans le cas où l'assurance emprunteur rembourse le montant restant dû, le bien immobilier appartient au propriétaire (s'il est encore en vie) ou le bien immobilier sera directement légué aux héritiers.

Choisir son assurance emprunteur avec la Loi Hamon

La Loi Hamon vous permet de choisir l'assurance emprunteur après avoir signé le contrat de crédit avec la banque émettrice. Un délai de 12 mois est dorénavant accordé aux emprunteurs, depuis fin juillet 2014, afin de pouvoir changer d'assurance emprunteur.

Pour se faire, il faudra prévenir la banque de son envie de changer d'assurance emprunteur au moins 15 jours avant la fin de ce délai de 12 mois. Les garanties proposées par le nouveau contrat d'assurance emprunteur doivent être similaires ou supérieures à celles proposées sur le premier contrat d'assurance emprunteur. Si ces deux conditions sont remplies, l'emprunteur a alors la possibilité de changer d'assurance emprunteur pour choisir un meilleur taux et de meilleures garanties.

Devenez donc propriétaire en vous informant comme il se doit sur l'assurance emprunteur et choisissez les meilleurs taux du marché.