Dossier de location  : quelles sont les pièces pour le constituer  ?

  • Le dossier de location est un ensemble de pièces administratives fournies par les futurs locataires à leur propriétaire pour permettre à ce dernier d'en savoir plus sur leur profil et leur situation financière.
  • Les pièces nécessaires pour constituer le dossier comprennent un justificatif d'identité, des justificatifs de domicile, un contrat de travail ainsi que des documents indiquant le type de profession (pour les travailleurs non-salariés ou freelances) et des étudiants ou retraités doivent également fournir certains documents spécifiques.
  • Ces pièces servent à évaluer la solvabilité des locataires et permettent aux propriétaires de choisir leur locataire en toute objectivité.

Mettre son logement en location a une part de risque. En effet, un bailleur peut inconsciemment louer son bien à des gens malveillants ou à des personnes incapables de payer régulièrement leur loyer. Pour éviter cela, tout potentiel locataire est tenu de fournir un dossier de location complet à son futur propriétaire. Dossier qui permet à ce dernier d’avoir plus de renseignements sur le profil et la situation financière du preneur. Quelles sont donc les pièces qui constituent un tel dossier ? Réponse dans les lignes qui suivent.

Dossier de location : qu’est-ce que c’est ?

Dossier de location  : quelles sont les pièces pour le constituer  ?

Le dossier de location est un ensemble de pièces administratives fournies par chaque preneur potentiel à un propriétaire dans le cadre d’une location immobilière. Ce dossier constitué par chacun des candidats au bail permet au propriétaire d’en savoir un peu plus sur les futurs locataires. En gros, le dossier renseigne le bailleur sur l’identité de ces derniers, leur domicile actuel, leur capacité financière, etc. Avec un tel dossier, un propriétaire peut choisir son locataire en toute objectivité.

Les pièces pour constituer le dossier de location

Dossier de location  : quelles sont les pièces pour le constituer  ? #2

Diverses pièces sont essentielles pour préparer le dossier de location. Elles sont établies par le décret n° 2015-1437 du 5 novembre 2015. Les voici.

Un justificatif d’identité

Dans le dossier de location, il est impératif de déposer une pièce d’identité. Aucune surprise, cette dernière étant essentielle pour s’assurer que le preneur est bien l’individu qu’il prétend être. Comme justificatif d’identité, la carte nationale d’identité est généralement privilégiée. Il s’agit du principal document permettant à une personne de prouver son identité. Mais hormis la carte d’identité, il est possible d’utiliser son passeport, son permis de conduire ou une pièce de séjour comme justificatif.

À noter que lorsqu’il s’agit d’un locataire de nationalité étrangère, ce sont les pièces d’identité du pays d’origine qui constitueront les justificatifs.

Les justificatifs de domicile

Le locataire est également tenu de disposer d’un justificatif de domicile. Ce dernier peut en effet être requis par le propriétaire. Comme justificatif de domicile, le futur preneur peut remettre :

  • Ses trois dernières quittances de loyer s’il était locataire
  • Une attestation de son précédent bailleur qui indique qu’il a payé tous ses loyers
  • Son dernier avis de taxe foncière ou son titre de propriété dans le cas où il est propriétaire d’une résidence
  • Un certificat d’hébergement ou une attestation sur l’honneur qui justifie qu’il vit dans un domicile à titre gratuit (chez un parent par exemple)

Les personnes en réinsertion devront fournir une attestation d’élection de domicile auprès d’un organisme d’action sociale.

Le contrat de travail

Le décret du 5 novembre 2015 permet aux propriétaires d’exiger de la part des futurs locataires des pièces permettant d’évaluer leur solvabilité. Au nombre de ces pièces, figure le contrat de travail. Ainsi, qu’il soit en CDI ou CDD, le locataire doit déposer dans son dossier de location une copie de son contrat de travail. À la place, il a la possibilité de présenter une attestation de l’employeur. Cette dernière doit mentionner les différentes dates du contrat de travail (début et fin de l’exécution dans le cadre d’un CDD).

En outre, en plus du contrat de travail, le futur preneur doit pouvoir fournir les trois précédents bulletins de salaire ainsi qu’une copie du plus récent avis d’imposition (ou de non-imposition).

Les documents indiquant le type de profession

Le propriétaire peut chercher à savoir si le preneur est un travailleur non-salarié ou un freelance. De ce fait, ce dernier peut être tenu de présenter dans le dossier, une attestation de travail ou même une attestation de stage. Les extraits K et K bis (de moins de trois mois) du registre de commerce peuvent être également demandés par le propriétaire. Il en est de même pour l’extrait D1 du registre des métiers.

Par ailleurs, il peut être demandé aux futurs preneurs une copie de leur carte professionnelle et une copie du certificat d’immatriculation INSEE.


Étudiant ou retraité

Pour les étudiants qui souhaitent louer un logement, ils devront préparer une copie de leur carte d’étudiant ou de leur certificat de scolarité. Pour les étudiants en stage ou en formation professionnelle, il est essentiel de disposer d’un justificatif de paiement d’indemnités de stage. Aussi, un avis d’attribution est parfois exigé aux boursiers.

Quant aux retraités, il peut leur être demandé des preuves de versement de pensions (sur les trois mois précédents) et leur dernier avis d’imposition. Pour les néo-retraités, une attestation d’ouverture de droits est indispensable à fournir.