Electricité domestique : quel type de montage choisir ?

En construction comme en rénovation, l’installation des circuits électriques peut être effectuée selon différents modes de pose, avec des résultats esthétiques/durée de mise en œuvre/coûts divers. C’est pourquoi nous vous présentons aujourd’hui les 3 montages les plus répandus en Habitat, avec leurs atouts et leurs inconvénients, afin de vous aider à y voir plus clair pour votre projet.

Electricité domestique : quel type de montage choisir ?

La pose apparente

Souvent utilisé en rénovation, le montage apparent est moins onéreux que les autres méthodes car il ne nécessite pas la réalisation de saignées dans les murs : tout est posé en saillie.

Pour cela, et afin de garantir un résultat esthétique, les conducteurs électriques courent au pied des murs dans des conduits profilés du type goulottes, moulures ou plinthes.

Dans les espaces « non-habités » tels que les garages et buanderies, où l’esthétisme à moins d’importance, on peut également passer par des tubes IRL avec des montages métro (sans coude dans les angles).

Ainsi, bien que visible, la pose apparente peut offrir un joli résultat si elle est bien effectuée et reste la solution la plus économique. De plus, contrairement à la pose encastrée, elle laisse la possibilité d’ajouter facilement par la suite des circuits supplémentaires, sans devoir faire de gros travaux.

La pose encastrée

Le montage encastré est la solution la plus esthétique car invisible. En effet, seuls les appareillages électriques tels que les prises et interrupteurs sont apparents.

Mais pour cela, il est nécessaire d’effectuer des saignées dans les murs afin de faire courir les gaines ICTA. Une opération dont le tarif dépend de l’ampleur des travaux à effectuer : le prix n’étant pas le même selon si le support à saigner est en plâtre ou en béton.

En conclusion, la solution offrant un meilleur rendu mais aussi la plus onéreuse.

Le montage mixte

Il est possible de combiner les deux modes de montage évoqués précédemment afin d’obtenir un compromis intéressant entre le coût de l’opération et le résultat esthétique final.

Avec un montage mixte apparent/encastré, les circuits électriques courts dans des goulottes, plinthes, etc. pour qu’il n’y ai pas de grandes saignées à faire dans les murs, mais les prises et interrupteurs sont eux encastrés.