N’investissez jamais sans connaître la gestion de la copropriété

Tout heureux d’avoir trouvé un bien immobilier à vos goûts, vous signez votre crédit et paraphez le contrat de vente. Puis quelques mois après, c’est le drame. Rien ne se passe comme prévu. L’entretien de l’immeuble est un calvaire, le syndic vous réclame de l’argent et des travaux sont prévus sur votre palier ! Vous ne souhaitez pas vivre cette situation ? Renseignez-vous sur le syndic et la gestion de la copropriété.

N’investissez jamais sans connaître la gestion de la copropriété


Comment en connaître plus sur la gestion de la copropriété ?

Quand vous achetez un bien dans une copropriété, le vendeur a l’obligation de répondre à vos questions en toute honnêteté et de vous donner une liste de documents. Cependant, s’il n’est pas un professionnel du secteur ou qu’il est tout simplement malhonnête, il peut omettre de vous révéler certaines informations. Demandez toujours les derniers procès-verbaux établis lors des assemblées générales de copropriétaires. Lors de ces AG, tous les points essentiels de la copro sont discutés. Vous y apprendrez ainsi de nombreuses choses. Vous pouvez également contacter le syndic pour leur poser quelques questions précises. Mais, tous n’auront pas forcément l’amabilité ou le temps de vous répondre.

Quel est le syndic en charge de la copropriété ?

Les syndics de copropriété ont un pouvoir important. Ils décident des prestataires, organisent les assemblées générales et remplissent pour vous, contre le paiement de frais supplémentaires, des démarches légales. Il est donc primordial que le syndic de votre futur appartement soit compétent. Effectuez quelques recherches sur Google pour en connaître plus. Que vous choisissiez un grand acteur comme le syndic parisien Syndic Experts ou un plus petit cabinet, n’oubliez pas que l’important est la qualité de votre gestionnaire.

Que devrez-vous payer ?

Pour calculer la viabilité de votre investissement immobilier, il y a bien plus que la seule prise en compte du remboursement du crédit. En devenant membre de la copropriété, vous allez devoir payer, en plus des charges liées à votre lieu de vie, ceux des parties communes. Dans certaines résidences, le prix peut monter en flèche. Le petit jardin de la copropriété ou les lumières allumées 24/24h deviennent un fardeau. Mais surtout, renseignez-vous sur les travaux prévus ou à prévoir dans la copropriété. Si les travaux ont déjà été votés dans une assemblée générale, vous n’aurez plus votre mot à dire. Et s’ils ne sont pas encore votés, mais que tous les autres propriétaires se sont déjà entendus pour le faire, le coût d’un ravalement de la façade, de la réparation de l’ascenseur, de la création de places de parking supplémentaires ou autres vous incombera. C’est ainsi que marche une copropriété. L’investissement immobilier marque un tournant dans une vie. Il représente une dépense souvent considérable. Ne gâchez pas tout en agissant dans la précipitation et ne vous focalisez pas sur le bien. Pensez plus large. Réfléchissez à la copropriété globale, et même le quartier. Si des travaux d’aménagement d’une quatre voies sont prévus au pied de l’immeuble, découvrez-le avant l’arrivée des pelleteuses…