Quelles sont les procédures à suivre pour changer un syndic de copropriété ?

Recourir à un syndic est un moyen comme un autre de faciliter l’administration d’un bâtiment. C’est le gage de la surveillance de l’immeuble et de son parfait entretien. Le professionnel s’assurera de l’application des règlements votés par les copropriétaires. En somme, il aura pour obligation de prendre en charge la copropriété. Mais attention, choisir ce partenaire n’est pas aussi facile qu’il n’y parait.

Quelles sont les procédures à suivre pour changer un syndic de copropriété ?

Un vote à majorité absolue pour engager ou destituer un syndic

Reconduire un mandat ou changer de syndic passe impérativement par une assemblée générale des copropriétaires. Chacun d’entre eux s’engage sur sa quote-part dans l’entretien de l’immeuble. Ils ont tous leur mot à dire.

Voter pour un mandat syndic se fait à main levée ou par suffrage. Tout dépend des règlements intérieurs. Dans tous les cas, la motion ne sera adoptée qu’en cas de majorité absolue. Si aucun des prestataires disponibles n’a récolté au moins un tiers des voix, une nouvelle assemblée générale devra être organisée.

Le cas échéant, l’ancien syndic aura l’obligation de faire immédiatement la passation avec le nouveau syndicat dans le but d’assurer la continuité de gestion de l’immeuble.

Comment trouver le meilleur syndic ?

La question « comment changer de syndic ? » ne devrait se poser que si les copropriétaires connaissent déjà un candidat éligible. Néanmoins, il n’est pas aussi facile de trouver quelqu’un de confiance. Effectivement, les professionnels et les sociétés spécialisées dans ce domaine sont maintenant très nombreux. À cet effet, les intéressés ne parviennent pas toujours à identifier les meilleurs syndics.

Heureusement, il existe désormais des comparatifs en ligne. Ces pages recensent les offres les plus intéressantes et les candidats les plus fiables. Elles facilitent grandement la recherche d’un nouveau syndic. D’ailleurs, la consultation de ces portails est sans engagements. Ainsi, les copropriétaires peuvent visiter ces plateformes, juste pour avoir une idée des prix appliqués sur le marché. Les informations récoltées pourront ensuite être utilisées lors de la négociation du contrat de gestion de l’immeuble. Dans tous les cas, il est conseillé de se pencher sur les exigences des prestataires. Il faut aussi s’assurer que la personne mise à disposition puisse remplir ses missions.